Cybersécurité réseaux sociaux

Comment Gmail Fait Appel Au Deep Learning Pour Mettre Fin Aux Spams

Deep learning def : le deep learning ou apprentissage profond est un type d’intelligence artificielle dérivé du machine learning (apprentissage automatique) où la machine est capable d’apprendre par elle-même, contrairement à la programmation où elle se contente d’exécuter à la lettre des règles prédéterminées ; elle se sert principalement de ses erreurs pour évoluer.

Google annonce en 2017 que ce genre de système permettait de bloquer 99,9% des messages de spam et de phishing. A l’époque, ce chiffre était impressionnant étant donné que plus de 50 % de tous les messages reçus par Gmail étaient alors des spams.

En 2020 ce chiffre est toujours valable car le scanner a gardé son taux de réussite de 99,9% en matière de blocage de spam, phishing, logiciels malveillant…

Google va plus loin et affirme que 63% des documents malveillants bloqués sont différents.

Fin 2019 le scanner de Google a même augmenté sa capacité de détection quotidienne des documents Office contenant des scripts malveillants de 10%.

C’est augmentation impressionne quand on sait que la distribution des documents malveillant est effectuée par des botnets, qui ont tendance à se faire ponctuellement plutôt qu’à un rythme régulier.

from Pocket
via Did you enjoy this article? Then read the full version from the author’s website.

Municipales 2020 : les élections au risque des réseaux sociaux

Pour les municipales 2020, l’informatique cause encore des soucis. De plus en plus mis en avant depuis l’élection de donald trump.

Cette année, nous avons eu notre lot de manipulation politique notamment avec :-le doxing de Benjamin Griveaux par Piotr Pavlenski.

-les piratages des courriers internes de l’équipe Macron.

-l’utilisation des réseaux sociaux pour envoyer soit des fake news soit du contenues sensationnels.  

-utilisation de faux compte où l’on retrouve souvent les traces en Russie ou en Iran.

Néanmoins pour lutter contre les fake new certains réseaux sociaux comme facebook, s’engage avec des groupes médias comme Le Monde, Libération ou France 24 pour vérifier les informations sur le réseau social.

from Pocket
via Did you enjoy this article? Then read the full version from the author’s website.

Le premier modèle de messagerie open source de cybersécurité est lancé

OpenDXL Ontology est un système de messagerie conçu pour le partage de données et de commandes entre différents logiciels de cybersécurité et donc favoriser l’interopérabilité.

Lancé par Alliance OPEN Cybersécurité (OCA) – un consortium de fournisseurs de cybersécurité comprenant IBM, Corwdstrike et McAfee.

L’objectif est de supprimer les barrières entre outils et systèmes de cybersécurité, en supprimant le besoin d’intégration personnalisée entre les produits qui peuvent être efficaces lorsqu’ils communiquent entre eux.

Exemple avec les pare-feux qui souffrent de la fragmentation et d’une architecture propre à chaque fournisseur.

L’OCA souligne un autre avantage de la plate-forme et de l’outil open source est d’éliminer les exigences de mise à jour des intégrations lorsque les versions ou les fonctionnalités du logiciel changent.

De plus, selon l’OCA, si un outil particulier détecte un appareil violé, il pourra mettre à jour automatiquement tous les autres outils mais aussi mettre en quarantaine l’appareil à l’aide d’un formulaire de message standard lisible par tous.

from Pocket
via Did you enjoy this article? Then read the full version from the author’s website.